Et si on gagnait du temps ?

Le temps c’est de l’argent, et je m’en rend compte depuis quelques mois.
Je vais vous expliquer comment j’en suis arrivée à une organisation super-productive.
Tout est dit : organisation –> productive
Du coup, j’ai l’impression que mes journées sont plus longues qu’auparavant: j’ai le temps de faire tellement plus de choses, et parfois, il me reste même du temps. . ..
Cela ne s’est pas fait en 3 mois…  J’ai commencé, il y a 2 ans, par faire :

Premier pas  avec le défi des 100 jours.

Ce cahier d’exercices, sur 100 jours, a été un premier pas dans la transformation de ma vie.
la définition, donnée par Lilou Macé, la créatrice est :
Le défi des 100 jours est un programme gratuit (sauf prix du cahier.. )
ayant pour but d’accompagner et d’aider le développement humain, son évolution et sa transformation.
comme vous l’avez lu dans mon article sur le journal créatif, ce coté personnel, je l’ai travaillé autrement.
Ce que m’a apporté le cahier du défi, c’est le coté “organisationnel”
Chaque jour, Lilou propose une maxime à méditer,  quelques lignes à remplir :
  • aujourd’hui, mon intention est de………….
  • aujourd’hui, mon intuition me dit que………..
  • des exercices
  • et SURTOUT, une liste à cocher…

defi des 100 jours

Cette liste m’a rapidement créé un sentiment de défi… et canalisé mes activités. En effet, jusqu’à présent, celles-ci partaient en tous sens:  je commençais quelque chose, en finissait une autre…
Or, dans la perspective de cocher une case, j’ai appris à réaliser une chose à la fois..  et je me suis vite rendue compte que déjà, je gagnais du temps, et j’abattais plus de taches sur une journée.

Création d’une liste des choses à faire sur la journée :

Je me suis inventée ma propre liste sur laquelle je note TOUT et que je coche au fur et à mesure. Elle est valable pour tous les jours.
  • faire mon lit
  • faire une lessive
  • ranger……….
  • 5 mn de désencombrement – (méthode de ménage que je vous expliquerai prochainement, promis)
  • regarder une vidéo inspirante
  • etc.

C’est vrai, ce sont des petites choses parfois insignifiantes, et pourtant… les cocher une fois terminé, c’est un mini-bonheur sympa. Certains points sont devenus des routines:  lorsque j’oublie de les cocher comme réalisées, c’est que c’est acquis… Yess !

Sur cette liste, préparée à l’ordinateur, j’ai ajouté par thème :

Wihéa

  • écrire un article sur le blog
  • corriger le chapitre… du tome 3 etc..

Atelier – galerie

  • écrire un article pour le site de pastels
  • préparer l’atelier pour le cours de ceci ou cela

Cours en ligne

  • prévoir live de mardi
  • faire vidéo du cours xyz..ou montage etc
  • préparer pubicité
J’imprime mes fiches de journée à l’avance, pour un mois, car au fil de l’avancée de mes projets, les activités bougent.

 Chaque jour, je note les 3 choses primordiales à faire avant le soir.

Je m’oblige à commencer par celles-ci afin ensuite, de pouvoir passer à autre chose. Certains jours, elles sont faites rapidement et j’ai le sentiment ensuite, d’avoir beaucoup de liberté…
D’autres fois, elles demandent plus de temps, et je dois reporter sur le lendemain, sans culpabiliser puisque j’ai bien travaillé dessus.
Devant le coté un peu complexe de gestion de tous mes projets, j’ai acheté ce livre de David Allen

la méthode GTD : Getting Things Done ou l’art de l’efficacité sans le stress

 Video que j’aime bien pour l’expliquer : ICI

 

Pour ma part, je ne fais pas aussi compliqué.. j’ai mes bannettes pour ce qui est à classer. une perso, une pour l’entreprise.

pour ce qui est des fiches, je fais une fiche par projet.

ex : live public de vendredi.

  • sur une face, je note tout ce que je dois faire” avant” , je coche au fur et à mesure.
  • puis sur l’autre face, tout ce dont je pense parler ce soir là. notes en vrac.

 

  • la veille, ou avant veille, je classe les idées pour le live.

J’ai 3 Thèmes principaux de travail :

  • mon roman
  • mon atelier
  • mes cours en ligne

J’ai donc fait des onglets derrière lesquels je range mes fiches.

fiches de rangement exemple

Avez-vous essayé l’art-thérapie?

journal créatif

Comme j’ai envie de partager des idées pour aller mieux, je vais vous parler de différentes personnes qui, par leur présence ou leur blog, m’ont donné des réponses, des idées, une énergie ou des connaissances.

Alors, avez-vous essayé l’art-thérapie ?

– non, me direz vous peut être, je ne suis pas bon(ne) en dessin !

l’art-thérapie n’est pas cela !

Il y a quelques années, une de mes anciennes élève de scrapbooking s’est lancée dans une formation d’art-thérapeute… Elle parle de “journal créatif”, en attendant de revendiquer son titre d’art-thérapeute, en fin de formation… mais croyez moi, elle est plutôt forte dans son domaine.

J’étais dans une vie tranquille où je me sentais relativement bien, mais il lui fallait des cobayes et je me suis prêtée au jeu avec plaisir…

Curieusement, cela a bougé des choses en moi. Lors de certaines séances, je m’étonnais de découvrir un problème caché, ou disons, oublié… mais qui constituais un blocage invisible… Et une fois découvert, j’ai pu le nettoyer et aller mieux.. enfin, encore mieux  !!

Aussi, avec elle et ses exercices, j’ai appris à :

  • me découvrir et à m’aimer de plus en plus..
  • accepter mon hypersensibilité.
  • trouver le calme, la paix et une douce sérénité.
  • (re)prendre confiance en moi et a oser prendre des virages dans la vie.

Je vous présente donc mon amie Mylène Ferrieux .

art-thérapie

Je vais vous en parler avec mes mots et ma vision de ce qu’elle fait. puis vous pourrez aller voir son site où, d’une façon plus professionnelle, elle vous en dira plus.

Pour pratiquer avec elle, vous pouvez la retrouver sur sa page facebook. 

Souvent elle propose des exercices courts et sympas. Actuellement, elle propose une image et à nous, selon notre inspiration, de faire un collage ou un dessin, en rapport avec ce que l’on voit… Je dis ce que l’on voit car bien sûr, en partant d’une même photo, nous y voyons des choses différentes. nous n’avons pas le même vécu, ni la même sensibilité…

Cet exercice met parfois l’accent sur un fait qui nous “parle” un peu plus…

et si l’on veut approfondir, Mylène propose des solutions :

  • séance découverte, individuelle ou en groupe.
  • chez elle dans son cabinet, dans un cadre zen dans le sud de la France
  • ou par skype, tranquillement depuis chez vous

j’ai tout testé… et tout adoré !

 

Sa méthode IEAM, signification :

I comme imagine

E comme émois comme émotions

A comme les arts : dessins, gribouillages, peintures, écriture, collage……

M pour quand les Arts s’en mêlent :  permettre au mental de se sentir suffisamment en sécurité pour laisser s’exprimer les solutions que vous avez besoin de mettre en conscience

Vous pouvez vous demander si c’est pour vous.. ce que cela peut vous apporter… Alors je vous laisse aller voir son Site  ICI

Mais franchement, vous ne risquez rien à aller voir sa page et participer aux animations qu’elle propose. D’ailleurs, elle en ajoute une nouvelle lundi prochain…

On se retrouve là-bas ? 

Isabelle Vauché

Empathie… Empathie… mais qu’est ce donc ?

Il pleuvait depuis des heures… il faisait sombre et très humide. il n’était pourtant que 18h, mais on aurait cru que la nuit était là. Le vent soufflait sur les feuilles mortes, virevoltant autour de moi… c’était l’automne !
Je me pressais, courbée sous la capuche de mon imperméable. Soudain… un bruit de craquement sous mon pied me surpris et me stoppa net.

empathie, définition empathie,hypersensible empathique

Je me retournais, j’avais marché sur un escargot.

En soi c’est un fait relativement commun en temps de pluie, me direz-vous.

Mais en regardant la scène, j’ai vu des petits escargots autour de cet escargot en train de mourir… et une sourde douleur a étreint ma poitrine… comme si leur peine m’interpellait, m’assaillait de plein fouet…

Depuis, je me suis interrogée sur ce sentiment étrange… souvent présent dans ma vie. Il s’appelle « empathie »

L’ empathie… quel drôle de nom pour un sentiment curieux, et croyez-moi, il n’est pas simple à gérer parfois !!

Vous trouvez diverses définitions, alors comme d’habitude, je vous donne ma version, selon mon vécu.

On l’emploie lorsque l’on veut comprendre certaines personnes, on se met à leur place, imaginant leur situation et comprenant ce qu’elles ressentent :  triste avec elles pour un deuil, heureuse pour une bonne nouvelle… Cela, c’est gérable et à la portée de tout le monde, car on le fait consciemment. on l’appelle aussi compassion.

Mais lorsque l’on est hypersensible empathique, cela va plus loin, c’est-à-dire que l’on sent au fond de soi, ce que les personnes ressentent, on ne connait pas réellement leur pensées, mais on en sent la nature. Et cela, pas toujours de façon volontaire.

Déjà enfant, je savais quand telle ou telle personne avait de belles pensées… ou pas…   c’étaient d’ailleurs ces dernières qui me donnait une impression d’agression… Aussi, je m’isolais souvent. Parfois, je me cachais même lorsque des amis de mes parents arrivaient à la maison. Les adultes mettaient cela sur le compte de la timidité… Comment aurai-je pu leur expliquer ce que je n’ai compris qu’une fois adulte ? De plus j’ai longtemps pensé que tout le monde vivait la même chose, donc leur incompréhension me surprenait..

La foule… moment terrifiant, j’absorbais les humeurs, les peines, les colères de tous ceux autour de moi… Prendre le car le matin pour aller en cours était difficile ! Je suis allée une fois à un concert de Supertramp, entraînée par des amis…  dans la fosse… brrr je m’en souviens encore…  Avant que la musique ne commence, je me sentais mal, j’étouffais, puis ensuite, comme si tous ces jeunes ne vivaient plus que par la musique… toutes les pensées furent portées par la musique, et curieusement, j’ai pu apprécier le concert..

Comment gérer et se protéger de cette compassion extrème ?

Cette empathie est souvent lourde à porter. Un ami (qui se reconnaîtra) m’a dit, alors que j’avais une trentaine d’année: « imagine que tu t’enveloppes dans un manteau invisible »… Ce fut le début de mon ascension vers le “mieux-être”… Je vous explique :

  • Vous imaginez une sorte de grande cape qui vous recouvre totalement lorsque vous le souhaitez.
  • Elle est invisible bien sûr, mais vous pouvez la visualiser autour de vous.
  • Vous vous sentez protégé, en sécurité, tranquille et inaccessible SAUF si vous le souhaitez !

Car bien sûr, le but n’est pas de s’isoler, mais d’empêcher les ressentis des autres de venir vous envahir.

Au début, vous la mettrez souvent… (je la mettais dès que je sortais, même parfois en regardant certains films)… puis petit à petit, vous l’oublierez… et dès que vous prendrez conscience qu’une émotion un peu forte vous touche, hop, vous remettrez la cape avec un léger sourire intérieur et une grande respiration… et vous retrouverez votre calme.

Dans mon roman Wihéa utilise parfois cette cape invisible, l’avez-vous noté ?

Enfin, si vous avez lu le roman… si non, il devrait vous plaire si vous avez lu mon article jusqu’au bout car si vous êtes concerné, c’est que vous êtes hypersensible aussi… comme ma jeune héroïne…

Pour commander le roman : ICI et pour en lire le premier chapitre, inscrivez-vous à la newsletter, vous lirez le premier chapitre et vous recevrez d’autres nouvelles (histoires courtes) ésotériques..  ou pas…

ma gestion des priorités

gestion des priorités,gerer,temps,habitudes,planifier,bullet-journal

gestion du temps et donc des priorités

Ma vie est bien occupée, c’est certain !!!

  • la peinture, et les cours de pastels…
  • l’écriture : correction du tome 2 et promotion du tome 1 de Wihéa
  • Je suis des formations aussi sur internet: d’informatique, comme le marketing digital. ou  personnelles et positives.

Comme le dit l’image de présentation, je dois définir mes priorités et au départ, cela m’oblige à définir

Ce qui me “vole” mon temps.

J’ai fait le point sur ma vie, j’ai observé ma journée et calculé rapidement le temps passé :

  • sur Facebook et autres réseaux sociaux…
  • devant la télé ou des séries sur l’ordi…
  • à discuter avec certaines personnes…
  • à faire du ménage…
  • à faire les courses..

Comme vous vous en doutez sans doute, il s’est avéré que certaines choses me prenaient beaucoup de temps.. et donc, dans mon organisation, il me fallait faire la liste…

des choses à ne pas faire !

ou en temps limité. avec un minuteur..

  • avez vous remarqué comme on avance quand on se donne 15 mn de ménage ? …
  • et 30 mn sur les réseaux sociaux, et on y voit le principal. Calculons 30 mn le matin et 30mn le soir.. cela fait une heure par jour.. soit .. et là cela fait peur… 7h par semaine, soit presque une journée de travail.
  • Mais bon, cela a aussi son importance pour rester en contact avec mes lecteurs alors.. je garde ce temps qui rentre dans la “communication”… par contre, j’évite de plus en plus habilement..  les vidéos diverses et variées qui ne m’apportent rien, au contraire.. notamment toutes celles concernant les accidents, les records plus ou moins intelligents…
  • Les courses sont faites avec le drive. Une liste que je complète sur mon application ou mon ordi, et une fois par mois, je commande. je ne perd plus de temps dans les magasins ni, par conséquent, d’argent.

Tout cela, en plus d’une certaine discipline personnelle, m’a obligé à établir..

Des habitudes…

Les personnes qui me connaissent depuis longtemps pourront vous dire que j’étais une “anti-habitude”, ce seul mot me donnait des boutons.

Et pourtant… avec un gros effort au départ, j’ai réussi à en établir quelques unes et .. je gagne un temps ÉNORME.

C’est assez surprenant, mais avant, je me prenais par le bras, une fois par semaine ou quinzaine, me demandant par quel bout commencer le ménage… maintenant, j’ai établis une routine : lundi, la cuisine, mardi la chambre etc…

Je gagne en temps et en tranquillité d’esprit.. ma maison est toujours propre.. J’ai pris ces habitudes selon la méthode Flyladies. (Je vous laisse chercher sur le net car on en parle sur de nombreux sites, forums… a vous de trouver ce qui vous parlera le plus. )

Suivant très très souvent des formations, j’ai des RV mais aussi du travail à faire régulièrement.. aussi, je l’installe en routine, pour ne pas réfléchir si je dois faire ceci ou cela… le lundi.. c’est ce cours, le mardi.. je bosse sur celui là..

Afin de les établir au départ, et ne pas les oublier, je les note sur un agenda particulier …

mon bullet-journal…

C’est un agenda spécial, que l’on appelle aussi “Bujo” et dont on entend de plus en plus parler chez les personnes qui essaient de mieux gérer leur temps.
(comme plus haut, je vous conseille de chercher sur le net et de réaliser votre propre Bujo)

Comme sur tout agenda qui se respecte, je note les événements incontournables, les rendez-vous importants, les réunions de mes diverses associations, et les heures d’ouverture de mon atelier.

Puis mes routines, jour par jour.

Mais sur le “bullet-journal” on met bien d’autres choses, notamment …

les priorités

J’ai plusieurs projets, aussi, chaque jour, je dois avancer.

Alors, je note 3 choses les plus importantes que je dois faire concernant mes projets les plus importants en 2017.

  • je les ai défini sur l’année,
  • puis le trimestre,
  • le mois,
  • la semaine
  • et finalement sur chaque jour.

Le fait que tout soit planifié me permet de gagner du temps et avancer vraiment dans ce qui me motive. Bien sûr, comme tout évolue, les objectifs par trimestre, sont définis avant chaque trimestre, les mensuels au début de chaque mois… etc.. jusqu’à l’objectif journalier, qui lui, est en général prévu la veille.

J’imprime mes feuilles journalières, semaine après semaine, les ajustant à l’évolution de mes projets puisque vous l’avez compris, les routines ne bougent pas.

Surtout, je reste zen s’il y a des changements et autres imprévus. Je ne veux pas non plus en faire une prise de tête.

N’hésitez pas à aller voir la chaîne youtube de “Prendre sa vie en main”. J’y ai trouvé pas mal d’inspirations pour mon organisation.

Et pour terminer, une jolie histoire qui en est  issue

Cela vous a plut ? alors merci d’en faire part à vos amis en partageant ci dessous.

E je vous invite à aller voir d’autres vidéos de cet artiste ICI

 

 

La Gratitude

gratitude,merci,gratitude attitude, carnet de gratitude, journal de gratitude, définition de gratitude,

Depuis quelques mois, j’entends souvent ce mot, gratitude… pas vous ?

Gratitude… qu’est ce que c’est ?

Pour y répondre, je vais vous lire la définition de la Gratitude… (enfin, non, c’est vous qui lisez… ). Donc je vais vous recopier un texte de Jeanne Siaud-Faccin auteure du livre “Tout est là, juste là”. (infos en bas de page)

Je l’avais acheté l’an passé, pour le coté “méditation de pleine conscience pour les enfants et les ados aussi” sauf que mon ado… elle ne l’a pas lu. Et moi, juste certains passages piochés au “hasard”, comme je le fais avec ce genre de livre. Notamment ce jour de la semaine passée où, pour préparer le brevet blanc, ma fille me demande de lui faire une dictée… J’ouvre ce livre et tombe sur ce texte :

Quand dire MERCI rime avec Bonheur

La psychologie positive, cette psychologie contemporaine qui s’intéresse à ce qui nous fait du bien, a permis de réaliser de très nombreuses études autour de la gratitude. Conclusion : plus on dit merci, un vrai merci avec le cœur, plus on est heureux. Dire merci nous connecte avec une sensation émotionnelle de reconnaissance, même pour une petite chose, qui stimule la sécrétion d’hormones du plaisir et qui protège notre cerveau des agressions du stress. Dire merci, ressentir vraiment le merci, est un baume puissant pour le cœur et pour le corps.


On nous a appris, enfant, à dire “merci” lorsqu’on nous donne quelque chose… c’est ancré, et c’est bien, du moins pour notre génération.

Mais la gratitude, c’est bien autre chose… Comme vous l’avez lu plus haut, c’est le dire et surtout, le ressentir au fond du cœur..

Mon Idée-conseil que je fais chaque soir :

  • Je note sur mon cahier de gratitude toutes les bonnes choses qui me sont arrivées dans la journée. J’ai trouvé un stylo 4 couleurs avec des couleurs tendres, cependant tous les stylos sont évidemment possibles.
  • Le plus important est d’écrire doucement, en conscience.
  • Et ainsi de se remémorer ces moments du fond du cœur. Ainsi, en pensées, je revis ce bon moment et j’en ressens les effets positifs en moi.
  • Je termine ma liste en remerciant l’Univers, la vie.

Vous vivez des moments difficiles, toutefois vous pouvez remercier d’avoir un ordinateur ou un téléphone (puisque vous me lisez… ah ah.. ). Merci pour le toit au dessus de votre tête, pour le chauffage, pour la vie et probablement la santé… Merci pour le sourire de la boulangère ou bien d’autres petits moments de douceur. Bref, vous devriez pouvoir trouver…


N’hésitez pas à me mettre un petit mot ci-dessous si vous faites déjà cet exercice, ou si vous pensez le démarrer. Si vous avez des remarques ou des questions, vous pouvez me contacter.


Je vais partager avec vous, au fil du temps, ces petits “trucs” de la vie. Ils me permettent de me sentir bien, de rester zen (ICI). Si vous ne voulez pas manquer mes conseils, inscrivez vous sur la petite invitation  sur la page ou sur la newsletter.

Références du livre dont est issu la citation plus haut.
gratitude,méditation,jeanne siaud fachin
Tout est là, juste là: Méditation de pleine conscience pour les enfants et les ados aussi

des idées pour vivre mieux!

Pourquoi ce nouveau dossier sur le site ?

Si vous me suivez sur Facebook, vous avez du remarquer les citations que je vous envoie tous les matins, des citations de développement personnel.

C’est une passion (eh oui, encore une autre… ) que j’ai depuis mon adolescence… Vous avez lu mon article sur les personnes Indigo (ICI) ? eh bien, vous l’aurez compris, je suis, comme Wihéa, une telle personne. Rassurez-vous, ce n’est pas contagieux !

Seulement, du jour où je me suis sentie différente.. C’est à dire très tôt ! j’ai eu envie de comprendre ce qui n’allait pas en moi… Puis devenue adulte, me sentant de plus en plus en désaccord avec le monde et surtout avec moi-même, il fallait que cela bouge !

J’ai commencé par faire de la PNL, (programmation Neuro-Linguistique *) et là, j’ai pris confiance en moi et me suis débarrassée de ce qui m’encombrait la vie… à l’époque.. mon mari ! oups..

Puis j’ai quitté ma région et ma famille, pensant que je me sentirai mieux ailleurs… hum, je vous entend me dire que tant que l’on est pas bien avec soi-même, on ne peut pas être bien quelque soit le lieu ! je confirme.

Au fil des rencontres, des années, j’ai appris sur moi, j’ai avancé. Mon but ici n’est pas de vous raconter mon parcours, non non! mais de vous partager les clés dont je me suis servi pour comprendre la vie et pour avancer.

Et pas besoin d’être Indigo ou autre Hypersensible, les clés sont pour tout le monde.

Avez vous envie d’avancer dans votre vie ?

alors inscrivez vous à la newsletter (sur la droite de votre écran)

et vous obtiendrez des conseils et autres motivations.


  • * La PNL cherche à décrire puis à reproduire les comportements efficaces, méthode nommée modélisation. Aux premiers modèles découverts par Bandler et Grinder s’ajoutent des protocoles observés chez d’autres thérapeutes. La PNL se fonde également sur des présupposés et un ensemble de techniques permettant de décrire et d’agir sur l’expérience subjective.La PNL vise à améliorer la communication entre individus, à s’améliorer personnellement et tend à devenir une psychothérapie intégrative, c’est-à-dire qui cherche à intégrer de manière pratique les apports de différentes théories. La psychothérapie neuro-linguistique (PNLt) rapproche pratique thérapeutique et acquis de la PNL.

 


 

bon Week-end à tous

je vous souhaite de vivre un bon week-end.

merci de cette semaine pleine de visites et de partages.

de commandes aussi !!

Bonne lecture à celles et ceux qui auront reçu le roman de Wihéa .

Contactez moi ensuite pour entrer dans le groupe des lecteurs si vous avez envie d’en parler, ou de me poser des questions.

je vous ai concocté cette image avec un de mes tableaux, peut être l’avez vous reconnu.